DEPISTAGE ORGANISE DU CANCER DU SEIN


DANS QUEL BUT ?

Le cancer du sein représente, en France, environ 1 diagnostic toutes les 10 minutes, c'est dire l'importance de ce fléau !

Nous avons tous, autour de nous, dans notre famille, parmi nos amies, nos collègues, des femmes qui affrontent en ce moment ou ont affronté cette maladie qui est responsable d'un bouleversement physique et psychologique durable, mais également influe sur la vie familiale, sociale, professionnelle …

Il faut donc AGIR ! Mais comment ?

Les facteurs de risque sont nombreux, bien identifiés pour certains, mais il existe tellement de combinaisons possibles de ces divers facteurs qu'étudier le poids de chacun d'entre eux dans la survenue d'un cancer est une mission très délicate!

D'autre part, si l'on peut agir sur certains d'entre eux, d'autres sont totalement inaccessibles à toute modification (le sexe, l'âge …)…


En effet, sachons très simplement qu'il existe :
Des facteurs de risque internes appartenant en propre à chaque individu; ce sont principalement :
Le sexe (< 1% des cancers du sein sont diagnostiqués chez l'homme).
L'âge (3 cancers du sein sur 4 sont diagnostiqués après 50 ans).
La durée d'exposition aux œstrogènes
Les antécédents personnels de cancer du sein
Les antécédents familiaux de cancer du sein
Les mutations génétiques
Des facteurs de risque externes, en rapport avec le mode de vie, l'environnement: tabac, alcool, surpoids, irradiations thoraciques répétées de la jeune femme, etc.

Pour autant, il n'est pas question de baisser les bras et d'attendre que le cancer du sein se manifeste cliniquement pour s'en occuper ; en effet, sa prise en charge à un stade précoce est reconnue comme étant un facteur de pronostic favorable, et c'est bien là tout l'enjeu du dépistage organisé.

Y PARTICIPER

Le dépistage du cancer du sein: quand et pour qui ?

Après 50 ans, il est recommandé d'effectuer une mammographie tous les 2 ans.
Ce délai de 2 ans est le délai optimal recommandé aux femmes de 50 à 74 ans qui n'ont pas de symptôme apparent ni d'antécédents de cancer du sein.
Bien entendu, les femmes présentant des facteurs de risque particuliers (antécédents personnels, mutation génétique) ne relèvent pas du dépistage mais d'une surveillance adaptée à leur cas particulier.

→  L'invitation

Toutes les femmes de 50 à 74 ans dont le domicile principal est situé en Creuse sont invitées par l'ADOC 23, tous les deux ans, à effectuer une mammographie de dépistage; à ce courrier est jointe la liste des radiologues creusois et des villes limitrophes, ainsi qu'un «bon de prise en charge» à remettre au cabinet de radiologie le jour de l'examen.

En Creuse, on peut faire sa mammographie de dépistage :
à GUERET (Centre Hospitalier Général – Clinique de la Marche)
à AUBUSSON (Clinique de la Croix Blanche à MOUTIER ROZEILLE)

mais 25 % des creusoises se rendent hors département pour l'effectuer, ce qui ne pose aucun problème car l'ADOC 23 travaille en partenariat avec les cabinets de radiologie des villes voisines (MONTLUCON, LIMOGES, CLERMONT-FERRAND, LA CHÂTRE, USSEL, etc.)

Le bon de prise en charge comporte un coupon réponse ; si vous ne faites pas votre dépistage, quelle qu’en soit la raison, il est indispensable de le compléter et de le renvoyer à l’ADOC 23, afin d’éviter des relances inutiles et coûteuses.

Aucune information médicale n'est prise en compte de façon définitive suite à un simple appel téléphonique, la confirmation écrite est indispensable, afin de sécuriser la procédure d'enregistrement.

Par contre, si vous devez nous signaler un changement administratif, par exemple votre adresse, votre affiliation à une caisse d'assurance maladie, vous pouvez le faire par téléphone, l'ADOC 23 est en liaison avec la plupart des caisses et pourra ainsi gérer la modification.

En l'absence de réception d'un dépistage ou d'un coupon réponse, une relance est automatiquement envoyée à chaque femme invitée, au bout de 6 mois.

→  Au cabinet de radiologie

Dans le cadre du dépistage organisé, la mammographie est prise en charge à 100% et aucune avance de frais n'est à faire. Toutefois, si le radiologue estime qu'un examen complémentaire est nécessaire afin de préciser son diagnostic, le plus courant étant l'échographie, cet examen est pris en charge dans les conditions habituelles (remboursement assurance maladie + mutuelle).

Il vous appartient de prendre rendez-vous, à une date et un horaire à votre convenance, auprès du radiologue de votre choix.

Le jour de l'examen, il est indispensable d'apporter :
votre carte vitale ;
votre attestation mutuelle ;
votre mammographie précédente, afin que le radiologue puisse comparer les clichés actuels avec les anciens clichés, en particulier pour apprécier si une image est apparue ou a évolué.

Le radiologue effectue une palpation des seins et un examen radiologique des seins, comprenant au minimum 2 clichés pour chaque sein.

IMPORTANT !!! Il peut arriver que vous soyez conviée à revenir dans la salle de radiographie pour refaire un ou plusieurs clichés, ce qui est en général source d'angoisse; il faut savoir qu'il est parfois nécessaire de préciser des images à l'aide de clichés supplémentaires sur une zone particulière, ou avec une incidence différente, ou tout simplement de refaire un cliché qui n'avait pas la qualité optimale; être rappelée n'est donc pas automatiquement un signe qu'il existe une anomalie inquiétante.
Lorsque l'examen est terminé, le radiologue reçoit l'intéressée afin de lui donner un résultat provisoire de son dépistage.

S'il a décelé une anomalie, il explique à la patiente ce qu'il a constaté, et en collaboration avec le médecin traitant une prise en charge est mise en route; il peut s'agit d'une simple surveillance à 3, 6 ou 12 mois afin de contrôler l'évolution de l'anomalie dépistée; parfois, il faut aller plus loin, en réalisant rapidement des examens complémentaires de diagnostic (IRM, biopsies, etc.)
S'il estime que la mammographie est normale (on parle d'ACR 1) ou bénigne (ACR 2), il conserve le dossier et le transmet à l'ADOC 23; une vérification est alors effectuée par un deuxième radiologue, c'est ce que l'on appelle la «seconde lecture», qui n'existe que dans le cadre du dépistage organisé. Son résultat est envoyé à la patiente et au médecin désigné par elle dans un délai d'une quinzaine de jours.

Aucun dossier radiologique n'est conservé par l'ADOC 23, tous sont renvoyés par courrier aux femmes après la seconde lecture.

Madame, si vous avez effectué un dépistage et si dans un délai de 3 à 4 semaines vous n'avez pas reçu vos clichés accompagnés du résultat définitif, manifestez-vous !!! Appelez le secrétariat de l'ADOC 23 au 05 55 41 23 80, nous vous dirons où en est votre dossier.


 →  Et après la mammographie ?

Bien entendu, il n'est pas question de négliger ses seins entre deux dépistages!
Tout signe suspect apparaissant à ce niveau («boule», rougeur persistante, écoulement par le mamelon, rétraction du mamelon, etc.) doit conduire à consulter rapidement.
La régularité des mammographies, à effectuer tous les 2 ans, est indispensable si l'on veut tendre vers l'objectif de diminution de la mortalité par cancer du sein.
Dès 50 ans
dépistage tous les 2 ans

Journal officiel
Programmes de dépistage
des cancers
Télécharger les annexes
Télécharger l’arrêté
 
  •  
  • Copyright © 2013 ADOC 23
  •